Chevaux

Vous êtes ici : Accueil > Nos conseils > Chevaux
Chevaux

LA FOURBURE DU CHEVAL

La fourbure est une maladie du système vasculaire du pied : le pied n'est plus bien irrigué. Les causes de la fourbure sont diverses, mais aboutissent toutes à des altérations du pied. C'est aussi une vraie urgence médicale.

Les facteurs prédisposant sont :

  • l'ingestion d'une quantité d'aliment excessive (grain ou herbe trop riche)
  • l'absorption d'eau trop froide (fourbure d'abreuvement) si le cheval a très chaud.
  • les traumatismes (fourbure de routes) ex : travail intense sur terrain dur.
  • les infections généralisées
  • certains traitements aux corticoïdes
  • l'obésité

La fourbure peut être aiguë ou chronique. Le cheval touché aux antérieurs les porte en avant et ramène ses postérieurs sous lui, afin de soulager les antérieurs. Le cheval touché aux 4 membres est souvent couché et répugne à se lever. Les pieds sont chauds, le cheval respire fort, peut transpirer et avoir de la fièvre.

Selon la gravité de la fourbure, le cheval se déplace mais son trot est un peu piqué et, plus la fourbure est grave, plus le cheval est boiteux et refuse de se déplacer. Non traitée, la fourbure conduit à la rotation de la 3ème phalange qui peut perforer la sole. Dans les cas graves, le cheval reste couché. La fourbure peut conduire à la perte du sabot ou à la mort de l'animal dans les cas très graves. La fourbure devient chronique soit au bout de 48h si la douleur persiste, soit lorsque la rotation de la 3ème phalange est survenue.

Le traitement consiste à administrer des anti-inflammatoires et à favoriser une bonne revascularisation du pied. Le cheval peut être placé dans un box dont la litière est remplacée par du sable qui soutient le pied. Le cheval est mis au foin uniquement. Une ferrure spéciale est mise en place si besoin. Les autres soins seront dictés par le vétérinaire traitant. Un suivi radiographique est nécessaire pour surveiller la 3ème phalange.

Si vous avez des questions au sujet de la santé de votre animal, n’hésitez pas à communiquer avec nous. Il nous fera plaisir de vous répondre.

LA PHYSIOLOGIE DU CHEVAL

Le poids

Le poids des chevaux est très variable puisqu'il existe des races légères et de petit format (arabe) et des races dites lourdes (chevaux de trait). Par ailleurs, un particulier ne possède pas de balance adaptée à la taille de sa monture. Une estimation du poids s'avère cependant nécessaire pour adapter l'alimentation du cheval à ses besoins et pour l'administration de bon nombre de traitements. Cette estimation est réalisée suivant deux calculs types: Poids Vif = (4,3 x périmètre thoracique) + (2,6 x hauteur au garrot) – 785 ou Poids = ((périmètre thoracique)2 x longueur poitrail-pointe de la hanche)/8700

La température

La température rectale normale d'un cheval s'échelonne entre 37,5°C pour un étalon, 37,8°C pour une jument et 38,5°C pour un poulain. Il peut y avoir des variations dites physiologiques (en général de +/- 0,5°C) en cas de stress, efforts...

La fréquence cardiaque

Au repos, un cheval a une fréquence cardiaque moyenne de 32-44 battements par minute pour un adulte et de 50 à 70 pour un poulain. C'est une moyenne qui peut varier suivant le cheval (taille, caractère...) et suivant des facteurs externes (stress, efforts...).

La fréquence respiratoire

Au repos, un cheval a une fréquence respiratoire moyenne de 8 à 14 mouvements respiratoires par minute. Là encore, il peut y avoir des variations.

Les urines

Un cheval urine en moyenne 3 à 18 ml par kg de poids vif et par jour en 6 à 8 fois. Les variations sont influencées par le format de l'animal et par les conditions climatiques.
Si vous avez des questions au sujet de la santé de votre animal, n’hésitez pas à communiquer avec nous. Il nous fera plaisir de vous répondre.

EMPHYSEME PULMONAIRE DU CHEVAL

C'est une affection, classée parmi les vices rédhibitoires du cheval, qui correspond à une dilatation des alvéoles pulmonaires.
Les signes cliniques sont :

  • difficultés respiratoires : sifflements, augmentation d'amplitude des mouvements du diaphragme et des côtes,
  • toux quinteuse et sèche,
  • dégradation de l'état général,
  • difficultés à l'effort : l'animal est poussif.

L'évolution peut conduire à la mort de l'animal ou à une phase chronique.
Le traitement repose sur des bronchodilatateurs, des antitussifs, de l'aspirine, des corticoïdes...

La prévention est la même que dans les affections allergiques (mise au pré si possible, supprimer les litières poussiéreuses...)

Si vous avez des questions au sujet de la santé de votre animal, n’hésitez pas à communiquer avec nous. Il nous fera plaisir de vous répondre.

LA DIARRHEE DU CHEVAL

La diarrhée peut être d'origine bactérienne, virale, parasitaire ou encore liée au stress chez le poulain.

Il faut appeler le vétérinaire rapidement car une diarrhée non soignée peut être fatale au cheval du fait de la déshydratation qu'elle entraîne.

Le vétérinaire va administrer un pansement intestinal (charbon) et perfuser le cheval pour le réhydrater si besoin. Il va aussi tenter de déterminer la cause de la diarrhée afin d'en affiner le traitement (antibiothérapie...).

Chez le poulain, il faudra peut-être envisager de changer l'alimentation de la mère, supprimer le lait dans le cas d'une intolérance au lactose, le mettre sous lampe à infra-rouge pour le réchauffer...

Si vous avez des questions au sujet de la santé de votre animal, n’hésitez pas à communiquer avec nous. Il nous fera plaisir de vous répondre.

Contact
Dernière annonce
Trouvé à :
ELEVEUR COLLEY, YORKSHIRE
Mme GIRARD DominiqueEleveuse confirmée ...
En savoir plus »